Croire en son intuition : croyez davantage en votre intuition qu’en ce que vous pensez !

Croire en son intuition, c’est faire confiance à l’instinct sincère qui sommeille en nous et qui peut devenir notre guide le plus fiable.

D’après le site « Site Esprit Science Métaphysiques », on a parfois l’impression d’avoir un sixième sens au moment, par exemple, de voir quelles personnes peuvent nous faire du mal. Généralement, on sous-estime cette information intuitive nous menant à ne pas se baser sur des paramètres rationnels, puisque cela conditionne la probabilité que l’on se trompe.

Cependant, notre voix intuitive est aussi utile qu’importante au moment de se frayer un chemin dans la vie. De fait, notre cerveau travaille avec une grande quantité d’informations dont on n’est même pas conscient.

Autrement dit, lorsqu’on a des pressentiments, ce n’est pas pour rien.

Croire en son intuition, c’est faire confiance à nos pressentiments.

Croire en son intuition, c’est avant tout savoir que notre esprit travaille sans nous déclarer ce qu’il fait, et il nous parle sans nous donner d’explications pour autant.

En réalité, le monde n’est pas structuré pour être régi par les intuitions, mais parfois, il ne serait pas plus mal pour nous d’y accorder un peu plus d’importance. Elle est la lucidité que le coeur connait et que l’esprit ignore ! On dit que notre intelligence a toujours raison, mais que notre intuition ne se trompe jamais.

Ainsi, il se peut que parfois, quelque chose nous dérange, sans pour autant que l’on puisse expliquer pourquoi. C’est alors que, de façon quasi automatique, on sous-estime l’information que notre sixième sens nous donne, et on ne prend pas le temps de l’analyser.

De fait, on peut se faire une image d’une personne en quelques instants ; concrètement, il suffit de 6 secondes. Pour protéger notre intégrité, il est très important de discriminer rapidement quiconque pouvant se révéler conflictuel ou toxique.

Croire en son intuition : on parle d’intuition émotionnelle, à savoir d’empathie.

Croire en son intuition émotionnelle est une force ! Le pouvoir de la compréhension intuitive vous protégera de tout dommage.

De plus, émotionnellement parlant, elle a beaucoup de poids. C’est ici qu’entre en jeu l’empathie, laquelle pourrait être définie comme une sorte d’intuition.

Autrement dit, comment peut-on être sûr que les émotions que l’on ressent soient réelles ? Avec le temps, le fait de gérer ces indices devient un automatisme qui nous aidera à développer notre habileté intuitive.

D’autre part, que l’on fasse ou non cas de notre sixième sens, on ne peut pas dire que le coeur ait de réelles raisons de se laisser guider par l’intuition ; grâce à elle, on peut se protéger de nombreux dommages. De fait, elle mène à la reconnaissance des situations, des personnes et des conséquences de ce qui se passe autour de nous.

Croire en son intuition mais savoir rester vigilant !

Croire en son intuition, cependant, s’il s’agit de faire cas de notre sixième sens aveuglément, cela peut aussi se retourner contre nous. C’est pourquoi, nous devons faire attention et être vigilant.

Les femmes sont plus à même de discriminer et de lire rapidement les émotions des autres, de savoir si ces derniers font semblant, s’ils mentent, ou si, dans le couple, leur compagnon/compagne les aime vraiment.

Croire en son intuition : les limites, les dangers de l’intuition.

Croire en son intuition n’est pas faire confiance aux suppositions immédiates ! Le fait de formuler des jugements rapidement et sans efforts ou presque, peut nous mener à faire des erreurs et, par conséquent, à perdre en grande partie la beauté de la vie et des gens qui croisent notre chemin.

Pour cette raison, on doit contenir et essayer d’élaborer mentalement des situations hypothétiques dans lesquelles nos préjugés peuvent agir, et se tromper.

Dès lors qu’on se rend compte que l’on agit par suppositions ou par des sentiments réflexes et sans grand fondement rationnel, on doit prendre le temps de penser et de réfléchir. Ce qui compte, c’est notre façon d’agir, car il est important de ne pas se laisser déborder par nos sentiments.

Il est indispensable de donner à notre intuition la place qu’elle mérite. On doit en tenir compte, au même titre que l’on doit tenir compte de la mesure dans laquelle on doit confronter la réalité, obtenant ainsi un équilibre qui peut nous permettre d’avancer dans la vie.

22 novembre 2017
Croire en son intuition

Croire en son intuition : écouter sa petite voix intérieure !

Croire en son intuition : croyez davantage en votre intuition qu’en ce que vous pensez ! Croire en son intuition, c’est faire confiance à l’instinct sincère qui sommeille en nous et qui peut devenir notre guide le plus fiable. D’après le site « Site Esprit Science Métaphysiques », on a parfois l’impression d’avoir un […]
15 novembre 2017
La dépression saisonnière

La dépression saisonnière : une dépression souvent méconnue.

La dépression saisonnière : une souffrance qui atteint davantage les femmes. La dépression saisonnière est officiellement appelée « trouble affectif saisonnier ». Plus couramment, on parle du « blues de l’hiver » ou de la déprime hivernale. Il s’agit d’une affection psychologique fréquente : entre 3 et 5% des individus en […]
6 novembre 2017
La pleine conscience pour réduire les émotions négatives

La pleine conscience pour réduire les émotions négatives.

La pleine conscience pour réduire les émotions négatives : comment l’utiliser ? La pleine conscience pour réduire les émotions négatives, cela peut vous sembler impossible ou compliqué et pourtant…. Je vous partage des extraits du site « méditer pour être heureux » et d’un article de J.Rigottier. Les émotions négatives sont inconfortables, désagréables et […]
1 novembre 2017
Prendre soin de soi

Prendre soin de soi : en faire notre priorité ?

Prendre soin de soi : Personne d’autre ne le fera pour nous. Prendre soin de soi est la première chose à faire car personne d’autre ne le fera à notre place D’après un article du site « nos pensées.fr », il est évident que nous aimons nous lier aux autres. Nous aimons aussi qu’ils […]