cesser de tolérer l'intolérable
Cesser de tolérer l’intolérable
19 novembre 2018
Les facteurs qui endommagent la relation avec nous-même
Les facteurs qui endommagent notre relation avec nous-même.
3 décembre 2018

L’empathie ou comment se mettre à la place de l’autre ?

L'empathie, la définir

L’empathie : comment la définir ?

L’empathie, c’est la capacité à comprendre l’état émotionnel (émotions et sentiments) et cognitif (idées ou pensées) d’autres personnes ou de nous-même. Cette compréhension intervient par le fait de se mettre à la place de l’autre.

Comme évoqué sur le site nospensees.fr, rappelons que ce n’est pas un exercice facile, car le monde d’une autre personne ou de soi-même est complexe, et requiert une grande partie de nos qualités d’attention.

D’autre part, il y a des personnes et des circonstances qui ont le pouvoir de provoquer plus d’empathie que d’autres. Ainsi, par exemple, il sera plus facile d’être empathique avec des personnes qui nous ressemblent, car nous les comprenons mieux, ou avec des personnes qui demandent notre aide, car nous avons une bonne raison de l’être si nous pensons que leur demande est sincère.

L’empathie a de nombreux ennemis.

L’empathie est le contraire de l’indifférence. Mais il faut se souvenir que les êtres humains sont en partie le produit des situations qui leur arrivent depuis leur naissance. L’indifférence peut être due à différents facteurs, parmi lesquels on peut énumérer :

  • L’égocentrisme
  • La méfiance
  • La perte de valeurs
  • La compétition individuelle pour arriver le plus haut possible, à n’importe quel prix
  • Les divisions ethniques, éducatives et de classes sociales.

D’autre part, on peut dire que le manque d’empathie se paye. Il nous éloigne des câlins chaleureux et sincères, du sourire ami, de la main qui se tend sans rien demander en échange.

L’empathie a un rôle : que peut-elle faire pour nous et pour les autres ?

Vis à vis de l’autre :

Sur le plan personnel, accepter l’historique des expériences négatives et positives de l’autre l’aide à vivre, pas uniquement à survivre.

Par ailleurs, sur un plan professionnel, si un salarié comprend le besoin que l’entreprise a d’augmenter le rendement et que le chef fournit le nécessaire, la relation sera très satisfaisante.

Ainsi, être empathique nous rend plus sensible et plus respectueux envers les limites des autres.

Vis à vis de soi-même :

Pourquoi être empathique avec soi-même ? Surveiller avec honnêteté nos forces et nos faiblesses nous empêche de nous perdre et rend nos opportunités plus faciles pour nous retrouver avec les autres.

 

Pour conclure, rappelons que l’empathie est une “compétence relationnelle” qui sert à améliorer les relations, à rendre les liens plus étroits et à rapprocher les cœurs. De plus, elle est très utile pour prévenir la souffrance humaine, marquée par la sensation de vide et de solitude. De nombreuses personnes ne se sentent ni entendues, ni aimées.

N’hésitez jamais à chercher l’aide d’un professionnel.

Sophie Berger
Sophie Berger
Je serai heureuse de vous faire partager ce que la Sophro-Analyse m'a permis de découvrir sur la réalisation de soi. Devenez acteur de votre propre vie ! Si vous avez envie de commencer une thérapie (à Boulogne Billancourt) ou simplement de découvrir la sophro-relaxation, je suis là pour vous accompagner. Je serai votre guide pour retrouver l'équilibre, éliminer le stress et vous accompagner vers le mieux-être. Vous pouvez m'appeler dès maintenant au 06 62 71 76 01 (1 Place Racine, 92100 Boulogne-Billancourt).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *