Eponge émotionnelle
Eponge émotionnelle : mode d’emploi
2 octobre 2020
La maltraitance psychologique
La maltraitance psychologique
15 octobre 2020

Comment cesser de ruminer ?

Comment cesser de ruminer ?

Comment cesser de ruminer : brisons le cercle vicieux.

Comment cesser de ruminer, c’est avant tout comprendre le phénomène de la rumination.

Vous aussi, vous entendez cette voix en boucle dans votre tête qui aime bien ressasser les pensées négatives ?

Je vous rassure, c’est très fréquent et il existe des solutions pour cesser de faire tourner en boucle ces pensées dans notre esprit.

Car ce phénomène de rumination conduit toujours à ressentir des émotions négatives.

Savez-vous quelle est la principale difficulté des ruminations ? Identifier que l’on rumine.

Et oui, le plus souvent, nous ne réalisons pas que nous sommes en train de ruminer.

Prendre conscience pour prendre du recul, voilà le programme.

Bernard Anselem, médecin expert en neuropsychologie et auteur de l’ouvrage « Je rumine, tu rumines, nous ruminons » nous donne des astuces

– à court terme pour bloquer la rumination dans l’instant,
– et à long terme afin de la maîtriser au quotidien et de façon permanente.

Je partage avec vous ses conseils précieux.

Les techniques à court terme

Comment cesser de ruminer ? Voyons à court terme !

L’acceptation émotionnelle

Il suffit d’accepter l’état désagréable. L’émotion a tendance à s’évanouir telle une vague qui vient, nous submerge et repart. Si on accepte sa présence, elle peut repartir plus facilement.

La distraction

Il est utile d’occuper son esprit ou son corps avec quelque chose qui nous tient à cœur (sport, musique, relaxation…).

La réévaluation cognitive

Nous pouvons décider de changer notre façon de voir les choses. Cette flexibilité mentale permet de trouver un angle de vision plus favorable à la situation.

Un exemple : Au travail, vous croisez un collègue dans le couloir. Vous lui dites bonjour, mais il ne répond pas. Directement, le mental se met alors en action et imagine des hypothèses malveillantes vis-à-vis de cette personne. Vous imaginez “j’ai fait quelque chose de mal donc mon collègue m’ignore”.

Nous avons tous tendance à nous faire des scénarios “catastrophe” alors qu’en réalité, ce collègue était peut-être concentré sur autre chose ou préoccupé par ses pensées.

Les techniques à long terme

Comment cesser de ruminer ? Voyons à long terme !

Apprendre à revenir au présent

Il est important de ne pas se projeter constamment dans le futur ou, à l’inverse, de ressasser sans cesse le passé. Sinon nous risquer de passer à côté du plus important : vivre le présent.

C’est pourquoi il faut s’entraîner à ancrer son esprit dans l’ici et maintenant.

C’est la stratégie principale pour limiter les ruminations à long terme.

Dès que l’on prend conscience de la rumination, on entraîne son mental à revenir dans le présent encore et encore.

Petite technique simple : asseyez-vous dans un endroit calme et observez simplement ce qu’il y a autour de vous. Prenez le temps de regarder la lampe, le tapis, la chaise afin de revenir dans l’instant présent.

Cultiver le positif

Valable à court comme à long terme, rééduquer notre cerveau à penser positivement est nécessaire pour contre-balancer la négativité de nos pensées.

Il y a différentes techniques à adopter comme le fait de se remémorer trois choses positives vécues dans notre journée.

Chaque soir, notez trois éléments positifs de votre journée. Il peut s’agir de toutes petites choses, un sourire, un rayon de soleil, une tâche accomplie dans les temps…

Le travail sur soi

Quand nous ruminons, c’est très souvent car nous nous reprochons des choses à nous-même.

Alors stop ! Je vous invite à pratiquer l’auto-compassion : oui, vous pouvez bien vous traiter comme vous traiteriez vos proches.

Les personnes ayant une mauvaise estime de soi sont exigeantes avec elles-mêmes. Elles sont à l’affut de tout ce qui ne va pas.

Elles passent leur temps à se demander comment les autres personnes les jugent, ce qui leur prend de l’énergie, de la concentration et provoque de la tension. Cela affecte l’efficacité de leur performance et crée du mal-être, alimentant les ruminations.

Vous en faites partie ? Cela peut changer. Il convient de vous dire : “Qu’elles que soient mes imperfections, je mérite que l’on me traite comme n’importe quel être humain, j’accepte mes faiblesses… je fais en sorte de m’améliorer sans me juger”.

En conclusion, je vous invite à ne pas rester

seul avec vos ruminations.

Acceptez l’aide d’un thérapeute bienveillant.

Faites vous accompagner pour changer ce mécanisme

qui vous gâche la vie !

Sophie Berger
Sophie Berger
Je serai heureuse de vous faire partager ce que la Sophro-Analyse m'a permis de découvrir sur la réalisation de soi. Devenez acteur de votre propre vie ! Si vous avez envie de commencer une thérapie (à Boulogne Billancourt) ou simplement de découvrir la sophro-relaxation, je suis là pour vous accompagner. Je serai votre guide pour retrouver l'équilibre, éliminer le stress et vous accompagner vers le mieux-être. Vous pouvez m'appeler dès maintenant au 06 62 71 76 01 (1 Place Racine, 92100 Boulogne-Billancourt).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *