Comment voyez-vous votre travail ?
Comment voyez-vous votre travail ?
16 novembre 2019
La différence entre rêves et objectifs
La différence entre rêves et objectifs
30 novembre 2019

Comment dépasser la peur de l’abandon ?

Comment dépasser la peur de l'abandon ?

Comment dépasser la peur de l’abandon : décryptage.

Comment dépasser la peur de l’abandon suppose de comprendre cette souffrance.

Vous vous sentez anxieux, hypersensible, voir agressif ? Vous n’arrivez pas à avoir une vie sentimentale épanouie ? La peur de l’abandon peut se cacher derrière.

Comment cela se manifeste concrètement ?

Les personnes souffrant du syndrome de l’abandon sont intimement persuadées que l’on va les abandonner, car elles ne sont pas dignes d’être aimées.

Dans tous les aspects de leur vie, cette mauvaise image d’elles-mêmes va nuire à leurs rapports à autrui.

Mais c’est évidemment dans la vie sentimentale que les dégâts seront les plus désastreux. On a en effet tendance à projeter sur l’être aimé ses angoisses.

L’autre va donc devenir le sujet principal de cette souffrance.

Car la peur de l’abandon est bel et bien une souffrance, qui induit chez la personne atteinte des comportements très paradoxaux. Selon qu’elle ressentira le besoin d’amour ou la crainte du rejet (qu’elle imagine inévitable), elle passera d’une attitude généreuse et sociable à une attitude extrêmement agressive.

Dans sa forme la plus sévère, la peur de l’abandon peut mener à la dépendance affective.

Comment dépasser la peur de l’abandon : d’où vient ce mal ?

C’est bien souvent dans l’enfance que naissent la plupart des failles, et c’est également le cas ici. La peur de l’abandon résulte d’un mauvais apprentissage de la séparation. On a été mal guidée vers l’autonomie et la solitude.

Par manque de temps ou parce qu’ils n’ont pas compris notre angoisse et notre souffrance, nos parents ne l’ont pas apaisée, et l’ont au contraire appuyée.

Cette angoisse d’abandon a également pu être causée par un événement traumatisant, sans qu’il s’agisse d’un abandon effectif. Le décès d’une personne dont on était extrêmement proche ou l’arrivée d’un petit frère a pu causer, par exemple, cette blessure.

Les émotions négatives de colère et de tristesse alors ressenties enfant ont été rangées dans l’inconscient. Pour autant, elles sont restées intactes, et ont donné à la personne cette mauvaise image d’elle qu’on l’abandonnera encore et toujours tout au long de sa vie.

Comment en sortir ?

Il est impératif de se sortir de ce cercle vicieux qui pousse les personnes souffrant de la peur de l’abandon à provoquer la rupture dans leur vie sentimentale. Ainsi, chaque échec amoureux va venir confirmer la mauvaise croyance qu’elles ont de ne pas être aimables.

Une thérapie est bien souvent indispensable pour faire remonter le traumatisme de l’enfance enfoui dans l’inconscient.

En parallèle, il faut apprendre à s’aimer. Améliorer son image de soi, reprendre confiance en soi. C’est seulement en développant son estime de soi que l’on arrêtera de penser que son rejet est inévitable.

Se (re)trouver des qualités pour réaliser que l’on nous aime pour de bonnes raisons et que si notre partenaire nous donne moins de signes d’amour un jour, cela ne voudra pas dire qu’il ne nous aime plus. Juste que la vie de couple est ainsi faite.

En conclusion, je vous invite à commencer une thérapie.

Ne restez pas seul avec cette douleur.

Sophie Berger
Sophie Berger
Je serai heureuse de vous faire partager ce que la Sophro-Analyse m'a permis de découvrir sur la réalisation de soi. Devenez acteur de votre propre vie ! Si vous avez envie de commencer une thérapie (à Boulogne Billancourt) ou simplement de découvrir la sophro-relaxation, je suis là pour vous accompagner. Je serai votre guide pour retrouver l'équilibre, éliminer le stress et vous accompagner vers le mieux-être. Vous pouvez m'appeler dès maintenant au 06 62 71 76 01 (1 Place Racine, 92100 Boulogne-Billancourt).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *