L'indifférence
L’indifférence et ses conséquences
17 juin 2021
Les troubles psychosomatiques
Les troubles psychosomatiques
4 juillet 2021

Comment mettre fin à une situation difficile ?

Comment mettre fin à une situation difficile

Comment mettre fin à une situation difficile : un défi

Comment mettre fin à une situation difficile est forcément une question que chacun d’entre nous doit se poser à un moment ou un autre.

Bien sûr, dans chacune de nos vies, il existe des situations qui durent plus longtemps que nécessaire !

Prolonger des situations dans lesquelles nous ne sommes pas bien, dans lesquelles quelqu’un nous fait du mal ou tout simplement dans lesquelles est arrivé quelque chose qui ne nous plaît pas est très commun.

Bien souvent, la peur nous paralyse et nous empêche de dire stop. Le manque d’estime de nous même aussi peut conduire à supporter l’insupportable…

Mettre fin implique de dire stop aux pensées qui tournent en boucle et notamment à la peur de ce que les autres pourraient penser de nous.

La prise de décision et “l’après”

Lorsque nous faisons des choix et que nous arrivons à clore un “dossier”, nous avons peur du vide et surtout du changement. Mais c’est quoi la suite ?

Mettre fin à une relation professionnelle, amicale, personnelle est toujours difficile. Souvent, nous savons que nous ne sommes plus à la bonne place mais il faut du temps.

Je partage avec vous cette citation très juste de l’auteur Paulo Coelho :

“Il faut toujours savoir quand une étape arrive à la fin. Clore des cycles, fermer des portes, finir des chapitres – peu importe comment nous appelons cela – l’important est de laisser dans le passé les moments de la vie qui sont achevés.”

Se mentir à soi-même est quelque chose que nous faisons tous. J’entends souvent des patients tenter de se convaincre que leur situation “n’est pas si mal” alors qu’au fond tout le monde souffre. Dépasser la peur est toujours difficile. Ne prenez jamais de décision rapide mais ne laissez pas non plus une souffrance s’installer dans le temps.

Eviter l’auto-tromperie.

Le plus important est d’éviter de se mentir à soi-même. Et le sens du sacrifice a une durée de vie limitée. Tout le monde souffrira au bout du compte.

En nous racontant des histoires, nous nous trompons nous-même. En oubliant que ce qui doit changer, ce n’est pas l’extérieur, mais bien nous-même !

Notre cerveau est habile pour pratiquer l’auto-tromperie, car sa finalité est la survie de l’organisme et pour cela, il élabore et même parfois, il déforme magistralement l’information que reçoivent nos sens.

Ainsi, nous sommes doués pour déformer la réalité pour qu’elle soit comme nous le souhaitons et nous avons tendance à voir uniquement ce que nous voulons voir. Ne culpabilisez pas, c’est humain !

En conclusion, même si accepter la réalité n’est pas simple, être honnête est le meilleur moyen pour pouvoir aller de l’avant.

Surmonter ce qui nous fait peur, avoir confiance en soi, mettre fin aux choses quand c’est nécessaire sont des parties importantes de notre apprentissage.

Votre vie se trouve entre vos mains !

Sophie Berger
Sophie Berger
Je serai heureuse de vous faire partager ce que la Sophro-Analyse m'a permis de découvrir sur la réalisation de soi. Devenez acteur de votre propre vie ! Si vous avez envie de commencer une thérapie (à Boulogne Billancourt) ou simplement de découvrir la sophro-relaxation, je suis là pour vous accompagner. Je serai votre guide pour retrouver l'équilibre, éliminer le stress et vous accompagner vers le mieux-être. Vous pouvez m'appeler dès maintenant au 06 62 71 76 01 (1 Place Racine, 92100 Boulogne-Billancourt).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *