La sérénité de l’esprit : une route à suivre.

La sérénité de l’esprit, un rêve inaccessible ? Mais non !!!!

Vous l’avez sûrement déjà ressenti, mais il semble difficile d’expliquer la souffrance que cause le mix douleur physique / douleur mentale. La sérénité est en fait le seul moyen pour apaiser nos vies parfois remplies de frustration, voire de désespoir.

Pour mémoire, je vous rappelle mon dernier article https://therapeuteboulognebillancourt.fr/stress-angoisse-ou-anxiete-therapie/

Ainsi, en cas de stress, notre corps va produire automatiquement de l’adrénaline, une hormone servant à nous défendre, mais qui incite surtout à l’attaque (pas vraiment compatible avec la sérénité).

Donc, plus nous allons ressentir de l’anxiété ou de la peur, et moins nous allons pouvoir rester sereins. Au contraire, cet état conduit plutôt à l’énervement et à la précipitation.

Il est grand temps de dire STOP et de chercher la voie de l’équilibre.

Comment atteindre ce graal ?

La sérénité et le calme vont également être vitaux pour être capable d’apprécier le repos. Souvent, pour les personnes stressées, se reposer serait égal à perdre son temps…

Mais les bénéfices du repos ne sont plus à démontrer !

Alors première étape si vous vous sentez concerné : ralentir… Vous allez petit à petit accepter que le repos est vital et va, en outre, vous permettre d’être plus efficace par la suite.

Car se poser, prendre du temps pour soi sont des paramètres aidant à se recentrer, à réfléchir et donc à analyser nos sentiments, nos comportements, nos pensées.

Il ne s’agit pas que d’une tendance ou d’une mode. Vous entendez beaucoup parler de sophrologie, de méditation, de yoga…. Au-delà de ces techniques qui peuvent – ou non – vous convenir, chercher à être plus serein, c’est aussi mieux se connaître. Et quand on se connaît mieux, nos relations à nous-même et aux autres sont plus apaisées.

Toute notre vie, nous sommes les créateurs de nos propres souffrances. Se calmer permet de mieux contrôler nos peurs, notre culpabilité et nos soucis.

La deuxième étape est donc de trouver comment faire. Il n’y pas de remède miracle et comme je vous le dis souvent, l’essentiel c’est de prendre conscience.

Vous vous sentez « sous l’eau », débordé, stressé ? vous pouvez choisir de dire ce fameux STOP.

Tentez différentes techniques, qu’il s’agisse de méthodes douces ou de la pratique d’un sport, mais posez un acte. C’est le premier pas qui compte ! Ok, toute votre vie, vous avez été speed et angoissé, mais vous  pouvez faire le choix de changer des choses pour avancer autrement.

En faisant de petits progrès, vous allez commencer à davantage apprécier le moment présent et vous saurez libérer votre esprit de vos pensées négatives.

En conclusion, commencez à vous mettre au centre de votre vie. Pensez davantage à vous. Petit à petit, votre comportement va se modifier et vous allez ressentir davantage de calme en vous.

Ralentissez, faites des pauses, calmez votre mental. Si vous souhaitez débuter un travail thérapeutique, n’hésitez pas à m’appeler.